Agglo – Recours déposé au tribunal administratif par l’opposition muretaine pour déni de démocratie !

A Muret, à Portet, (tout comme d’ailleurs à Carbonne, Rieux-Volvestre, Saint Sulpice sur Léze, Montesquieu Volvestre …) la démocratie participative prônée par le parti Socialiste a été battue en brèche par ses représentants Maires des communes du sud toulousain. Toutes les oppositions ont été éliminées dans les représentations aux Conseils des Agglomérations de communes. Ce fait est grave.
Et maintenant, qui peut croire que la démocratie est un sujet important pour messieurs Monsieur Mandement, Monsieur Suaud pour ne citer qu’eux ? Personne assurément !

 

L’opposition muretaine communique :

Communiqué de presse 07/01/2017
Comme le soulignait un colistier de M. Mandement en préambule du Conseil Municipal du 3 janvier dernier au sujet de la « panne de démocratie » à Muret, pourquoi s’inquiéter de la manière dont elle fonctionne aujourd’hui car elle ne fonctionnait pas mieux avant !
Le ton était donné à l’ouverture du conseil municipal extraordinaire dont l’objectif était justement l’exercice de la démocratie. Deux sujets étaient à l’ordre du jour.
Le premier était l’installation des nouveaux conseillers municipaux issus de la liste présentée au suffrage universel pour remplacer les conseillers démissionnaires. La démocratie s’est exercée lors d’une simple formalité et aucun vote n’était nécessaire.
Le deuxième concernait la réélection des conseillers communautaires à l’issue de la démission des deux représentants de l’opposition. M. le Maire a méprisé la répartition démocratique issue des urnes en 2014 et utilisé le poids numérique de la majorité municipale pour imposer deux de ses conseillers en remplacement des deux démissionnaires issus de l’opposition. Au terme de cette manœuvre, l’opposition n’avait aucune chance de récupérer une représentativité communautaire.
La démocratie, vue par M. Mandement est donc de s’approprier l’ensemble des sièges communautaires à l’agglomération et d’écarter toute opposition politique.
C’est sur ce point que nous avons déposé un recours au Tribunal Administratif pour dénoncer une lecture de la loi qui renforce une représentation politique déjà sur-représentée au détriment de l’expression et de la représentation du suffrage universel.
Les conseillers municipaux de l’opposition entendent bien tout mettre en œuvre pour récupérer les sièges à l’agglomération et permettre de représenter son électorat dans les décisions communautaires.
Pour l’opposition municipale muretaine,
François Moisand.

Pour réagir à cet article : contact@lemuretain.fr

Be the first to comment on "Agglo – Recours déposé au tribunal administratif par l’opposition muretaine pour déni de démocratie !"

Leave a comment

Your email address will not be published.


*