Muretains – Vous allez encore payer… mais quoi ?

Vous allez encore payer … les panneaux de limitation de vitesse à 80 km/h ; mais aussi et ce sera encore plus cher, la pose desdits panneaux, dépenses auxquelles se rajouteront la mise en sécurité de la voirie pour effectuer les travaux, les frais de livraison des panneaux neufs, les frais de ramassage des « vieux » et enfin la TVA sur tout ça !
Et, ….  ce ne sera pas pour autant le jackpot pour les fabricants de panneaux !
*
Soyons pragmatiques laissons les panneaux 90 km/h en place. Il y a bien d’autres sujets plus importants et urgents pour assurer la sécurité et le bien être des français ….. former par exemple beaucoup plus de médecins généralistes par exemple. RP + Photo : DDM


Information en notre possession :
« Cette mesure sera entièrement financée par l’État, par le truchement du compte d’affectation spéciale des recettes des amendes radar sur la base des dépenses exprimées par les conseils départementaux », a indiqué le Premier ministre dans un courrier envoyé au président de l’Assemblée des départements de France, Dominique Busserau, précisant que la loi de finances serait « modifiée en ce sens ».
Source : http///www.lagazettedescommunes.com/543595/vitesse-a-80kmh-qui-paiera-les-panneaux/


Copie de la lettre du 1er ministre adressée à Monsieur Dominique BUSSEREAU
Président de I’Assemblée des Départements de France

*
Monsieur Dominique BUSSEREAU
Président de I’Assemblée des Départements de France
6, rue Duguay-Troin

Paris,
Le -5 JAIJ, lçlg
Monsieur le Président,
Ainsi que je I’ai annoncé depuis l’hôpital de réadaptation de Coubert le l l décembre, puis
devant I’Assemblée Nationale le 19, le Gouvernement prépare un comité interministériel de la
sécurité routière (CISR), qui devrait se réunir le 9 janvier. J’envisage d’y annoncer, dans le
cadre d’un plan gouvernemental traitant de l’ensemble des causes de violence routière, le
choix d’abaisser à 80 km/h la vitesse maximale autorisée (VMA) sur l’ensemble des routes
bidirectionnelles sans séparateur central, actuellement limitées à 90 km/h. Cette mesure
permettrait de briser le < plancher de verre > auquel la France est actuellement confrontée en
matière de mortalité routière, en réduisant sur les routes concentrant 55% des accidents
mortels, le nombre des accidents, leur gravité, et partant le nombre des morts comme celui des
blessés graves. Une telle mesure aura également des vertus en termes d’environnement.
Son entrée en vigueur, envisagée pour le 1er juillet 2018, obligera les gestionnaires de voirie,
c’est-à-dire essentiellement les Conseils départementaux, à modifier les panneaux de
signalisation. Sur la base de projections faites à partir de deux départements, la sécurité
routière estime à environ 20.000 le nombre de panneaux à modifier. En outre, il conviendra
certainement, pour familiariser les usagers de la route à cette nouvelle mesure, d’ajouter un
certain nombre de panneaux à des endroits où ils sont absents aujourd’hui. Par conséquent, le
montant total des panneaux devant être changés est estimé, en tenant compte des variations de
coût de pose, entre 5 et 10 millions €.
Cette mesure sera entièrement financée par l’Etat, par le truchement du compte d’affectation
spéciale des recettes des amendes radar sur la base des dépenses exprimées par les Conseils
départementaux. La loi de finances (LFR 2018 ou LFI 2019) sera modifiée en ce sens
Naturellement, l’ensemble des modalités techniques de mise en ceuvre d’une telle mesure fera
l’objet d’échanges avec les services de l’État.
J’ajoute qu’une campagne de communication sera organisée par l’Etat afin qu’aucun usager
de nos routes ne puisse ignorer ce changement.
Il me semblait important de porter cette information à votre connaissance dans les meilleurs
délais, afin qu’aucune ambigüité ne demeure sur ce point, alors que je sais pouvoir compter
sur votre soutien vis-à-vis d’une mesure qui suscitera, nous le savons, de nombreuses
discussions, mais aussi beaucoup d’espoir chez tous ceux qui pensent que les accidents de la
route ne sont pas une fatalité, et que tout doit être fait pour en diminuer le nombre.
Je vous prie de croire, Monsieur le Président, à l’assurance de mes salutations les meilleures.
Edouard PHILIPPE



Limitation à 80 km/h. Pour Self Signal, fabricant de panneaux, « ce n’est pas le jackpot »
Modifié le 11/01/2018 à 11:10 | Publié le 11/01/2018 à 09:48
Jean-Charles Jego président de Self Signal répond à Samuel Nohra « Ouest-France ».

La société Self Signal est spécialisée dans la conception et la fabrication de panneaux de signalisation et de police. Mais le changement de vitesse n’est pas synonyme de jackpot.
« J’ai des amis qui m’ont appelé aujourd’hui en me disant que je venais de toucher le jackpot avec la décision du gouvernement de baisser la vitesse de 90 à 80 km/h sur les routes secondaires » explique Jean-Charles Jego. « Mais je leur ai répondu que ce n’était pas aussi simple que ça et que non, ce n’était pas le jackpot. »
Cet homme est le président de la société Self Signal implantée à Cesson-Sévigné près de Rennes et spécialisée dans la fabrication de panneaux de signalisation. Aussi bien des panneaux de limitation de vitesse que l’on trouve sur les routes que des panneaux de police, des signalétiques, des panneaux temporaires pour les chantiers. Alors forcément, ses amis ont pensé à lui quand ils ont entendu qu’il fallait changer, en France, près de 30 000 panneaux. Démonter ceux indiquant 90 km/h et les remplacer par de nouveaux à 80 km/h.
Lire par ailleurs. Freinage, temps de trajet, carburant : rouler à 80 km/h, ça change quoi ?
13 entreprises en France
« Sur les 400 000 km de routes qui sont concernées par cette décision, près de 380 000 dépendent des départements. Ce sont donc ces derniers qui seront chargés d’acquérir les nouveaux panneaux et ils feront appel à leurs fournisseurs. En France, il y a environ treize entreprises spécialisées dans la fabrication de panneaux » précise Jean-Charles Jego.
« Pour l’instant, nous n’avons reçu aucune commande et j’estime que si on fait appel à nous, ça pourrait concerner la fourniture de 500 à 1 000 panneaux. » À 50 € l’unité, un gain du chiffre d’affaires compris entre 25 000 et 50 000 €. « Ce n’est évidemment pas négligeable mais ce n’est pas le jackpot non plus. » Chaque année, Self Signal conçoit près de 30 000 panneaux pour un chiffre d’affaires de 6 millions d’euros et emploie soixante-dix personnes.
« Les gens se focalisent sur l’achat des nouveaux panneaux mais ça ne sera sans doute pas ça qui coûtera le plus cher » poursuit le président. « Enlever les anciens panneaux et poser les nouveaux devra mobiliser de nombreux techniciens et c’est une opération qui prend du temps. » Là, le coût sera d’abord en main-d’œuvre. Sécuriser les voies avant d’intervenir pour éviter les accidents, démonter, vérifier les mats, installer la nouvelle signalétique…
Source article et photo : https://www.ouest-france.fr/bretagne/rennes-35000/rennes-self-signal-est-specialisee-dans-la-fabrication-des-panneaux-5493815

Source article: https://www.ouest-france.fr/bretagne/rennes-35000/rennes-self-signal-est-specialisee-dans-la-fabrication-des-panneaux-5493815


Adressez vos commentaires à contact@lemuretain.fr
Le muretain

Be the first to comment on "Muretains – Vous allez encore payer… mais quoi ?"

Leave a comment

Your email address will not be published.


*