Portet : Le maire, Thierry Suaud, fortement contesté !

L’opposition se rebelle, se fâche et communique :


Le dernier conseil municipal s’est tenu à Portet sur Garonne le 10 octobre dernier.

Thierry Suaud, Maire de Portet sur Garonne, préfère mettre, en URGENCE ABSOLUE, à l’ordre du jour du Conseil municipal du 10 octobre, un sujet strictement politicien plutôt que de parler de l’enfer quotidien vécu par les habitants d’un quartier depuis plus de 3 ans (absence du sujet totale à de l’ordre du jour).
Quelle surprise pour les conseillers municipaux de recevoir 48h et 21 minutes (le délai réglementaire est de 48h) avant le Conseil municipal, un mail du Directeur de l’administration générale de la mairie de Portet, expliquant que le maire dépose une motion en urgence » relatif au projet de transfert des compétences des Départements aux Métropoles sur le périmètre de Toulouse Métropole ».
Monsieur le maire estime qu’il a le pouvoir de parler au nom des portésiens sur ce sujet ; et cela sans concertation préalable de ses administrés, sans délais, et sans débat sérieux pour un sujet dont l’urgence absolue nous échappe encore.
Devant cette mascarade et ce déni de la démocratie, le maire refusant le report de la discussion, l’opposition dans son intégralité quitte la salle. La majorité municipale vote en quelques minutes cette motion, qui engage fondamentalement l’avenir de Portet sur Garonne.
C’est ce que le maire de Portet appelle la démocratie républicaine participative.
Les portésiens apprécieront.
Puis, ce conseil a surtout été marqué par le témoignage de l’enfer quotidien vécu par les habitants de la rue des Pinsons, quartier Laville, depuis plus de 3 ans. Ce sujet était pourtant absent de l’ordre du jour. Nous l’avons inscrit aux questions diverses. Cette façon de procéder est choquante.

Suite à la prochaine publication.


Source photo : site de la mairie de Portet sur Garonne


Adressez vos commentaires à contact@lemuretain.fr
Le muretain

Be the first to comment on "Portet : Le maire, Thierry Suaud, fortement contesté !"

Leave a comment

Your email address will not be published.


*