Portet : Hésitations du Maire, l’opposition veut que ça se sache !

Nous en étions à : cette façon de procéder est choquante (notre dernier article) ……


…. Suite annoncée …

A la fin du conseil, vinrent les questions diverses posées au maire par le groupe de l’opposition « Bâtissons l’avenir de Portet ».

« Où en est le projet de la STEP (nouvelle station d’épuration), qui est dans vos promesses de campagne depuis 2008 » ; cela fait plus de 10 ans. Pourquoi des travaux pour réduire les nombreuses nuisances (visuelles et surtout olfactives) de l’actuelle station du bac n’ont pas été menés ? »
Il en suit un long monologue d’un quart d’heure de Thierry SUAUD que l’opposition résume en un mot : INCERTITUDE, et pour cause :
Où cette station sera implantée ? Plusieurs scénarios possibles.
Date de début des travaux et date de mise en service ? Aucunes dates communiquées.
Qui est aujourd’hui décisionnaire d’un projet initialement lancé par la mairie; Il y a aujourd’hui de nombreux interlocuteurs qui dépassent le cadre du conseil municipal…
Ce qui est sûr aujourd’hui, c’est que cela coûte beaucoup d’argent aux Portésiens : études, recours, …pour quoi, quand, comment, …le mystère demeure.
Concernant l’actuelle station du bac, le maire reconnait que l’équipement est vieillissant, et les désagréments certains. Mais rien n’explique que rien n’ait été mené pour réduire les nuisances subies par les riverains et les promeneurs des bords de Garonne ?

« Le nombre de dimanches ouverts pour les commerces portésiens. »
La loi impose l’ouverture de 5 dimanches minimum par an.
Monsieur le maire explique qu’il est absolument contre l’ouverture du dimanche, bien qu’il ait déjà voté par le passé pour 7 dimanches ouverts et que lors de ce conseil un dimanche supplémentaire pour le 25 novembre a été présentée au vote, approuvée unanimement par la majorité.
Comprenne qui pourra.
En ce qui nous concerne nous avons voté contre, justifiant notre vote par la défense du commerce de proximité et la préservation de la vie familiale.

D’autres questions suivirent :

« Lors de la fête de Portet, le Maire a préféré confier la gestion de la restauration et des buvettes, à deux associations plutôt qu’aux restaurateurs et traiteurs locaux? »
Réponse de l’élu en charge des associations : « ces associations avaient besoin d’augmenter leurs recettes ».
Les commerçants locaux apprécieront, car eux n’ont certainement pas besoin d’augmenter leur recette.

« Questions sur l’utilisation des salles communales et planning, demandés à plusieurs reprises depuis 2014. »
Nous avons constaté en entrant dans la salle du conseil que ce dernier avait été affiché au mur… Ouf, il était temps

« Où en est-on pour la fibre optique à Portet ? »
Pour rappel, nous sommes une, sinon la dernière, commune périphérique de Toulouse à ne pas être raccordée. La ville de Muret, elle, l’est. Comprenne qui pourra.
On peut cependant voir sur les réseaux sociaux 3 photos du maire datées du 9 octobre (la veille du conseil) sans plus de détail sur une date de raccordement, on y apprend juste que des études sont en cours… en attendant Portet est à la traine par rapport à ses voisins.

« Pourquoi avez-vous supprimé d’une semaine sur 4, le ramassage des déchets verts ? »
Le maire reconnait une baisse du service public justifiée par une maitrise des dépenses publiques pour ne pas augmenter les impôts locaux.
Attentif à la stabilité de la fiscalité locale, en période de fortes végétations, était ce sur ce poste qu’il fallait rogner ?

« Le compteur Linky, et les questions posées par les Portésiens ? »
Nous avons soulevé le fait que si l’arrêté pris par le maire de Blagnac était visible sur le site de sa commune, il n’en était rien pour Portet.
Le Maire annonce avoir pris un second arrêté municipal corrigeant les faiblesses du premier, et à la suite de notre intervention, mis en ligne sur le site de la commune cet arrêté.

« Dernière de nos questions sur l’enfer vécu par les habitants de la rue des Pinsons suite à des nuisances et débordements liés à des rassemblements impactant sur le domaine public. »
Une partie du public a apostrophé le Maire à propos de l’enfer qu’il vit au quotidien dans un quartier de notre ville, depuis plus de 3 ans et le manque de réactivité du premier magistrat face à ce problème.
Très gêné, le Maire s’est fendu d’un long développement évoquant des aspects juridiques pour seulement dire qu’il comprenait leur colère mais qu’il ne pouvait rien faire de plus, la prochaine étape judiciaire étant fixée au mois de février 2019. Que les décisions de justice ne sont pas appliquées, mais qu’il faut faire avec le droit ; que l’institution judiciaire ne lui permettait pas de faire plus pour l’instant ; qu’il fallait respecter le droit français, même si les occupants des lieux illicites ne le respectaient pas. Qu’il allait recevoir bientôt les riverains. ……En résumé, le Maire dit faire ce qu’il peut… la situation elle reste au statut quo pour les habitants de la rue des Pinsons engendrant une colère et une amertume fort légitime après le long monologue du maire qui avait détaillé son incapacité à régler ce très douloureux problème.

Le Groupe d’opposition


Source photo : site de la mairie de Portet sur Garonne


Adressez vos commentaires à contact@lemuretain.fr
Le muretain

Be the first to comment on "Portet : Hésitations du Maire, l’opposition veut que ça se sache !"

Leave a comment

Your email address will not be published.


*