Muret – Parking des Allées Niel. Le 1er adjoint ne vote pas le projet du Maire

Publié le 22/02/2016 à 11:13 par muretaucoeur

CONSEIL MUNICIPAL – OPPOSITION au projet des Allées Niel.

Après la déclaration des élus de l’opposition Muret au Cœur, 12 conseillers municipaux sur 35 (dont le 1er adjoint) n’ont pas voté « pour » la délibération au sujet de la création d’un parking souterrain sous les allées Niel.

DECLARATION des élus du groupe d’opposition Muret au Cœur Florence Caussade – Alain Sottil – Nathalie Giner – Jean Luc Gau.

Nous nous apprêtons une nouvelle fois ce soir à exprimer notre position sur le projet d’aménagement des allées Niel.

Il faut bien parler uniquement des allées Niel car même si vous essayez, Monsieur le Maire, de faire croire à une stratégie d’ensemble en publiant des documents qui parlent de « cœur de ville », ce projet n’est en fait qu’une vision étriquée qui prend en compte uniquement les allées et non la totalité du centre historique comme il aurait été pertinent de le faire.

Depuis plusieurs mois, à grands coups de communication que vous tentez de faire passer pour de la concertation, vous présentez aux muretains un projet dangereux. Dangereux pour l’environnement, dangereux pour le commerce, dangereux pour les conditions de circulation, dangereux pour l’avenir global de notre centre-ville.

Votre mépris de principe à l’égard de ceux qui défendent avec conviction les arbres centenaires qui ont fait la réputation de nos allées Niel n’a pas empêché l’opinion de s’exprimer.

Pourquoi refuser le référendum demandé une partie des muretains ?

Mesdames et messieurs les élus, vous qui avez défilé il y a quelques mois au nom de la démocratie, comment pouvez-vous accepter qu’une pétition de plus de 3000 signatures (quand bien même elle n’émanerait pas exclusivement de muretains) soit envoyée au panier sans aucune considération ?

Comment, vous qui vous êtes fait élire pour vos positions écologiques, pouvez-vous cautionner une communication qui parle de replanter des arbres comme s’il s’agissait de les déplacer de quelques mètres alors qu’il s’agit de remplacer des platanes centenaires en bonne santé par de jeunes arbres ?

Pourquoi n’est-il plus question de replanter les platanes actuels comme cela était prévu ? Notre affirmation que cela ne pouvait pas fonctionner se serait-elle avérée exacte ?

Peut-être que oui finalement … de la même façon que l’architecte en charge du projet a donné raison lors de la réunion publique de la semaine passée à Alain Sottil qui affirmait en cette même enceinte il y a quelques mois que le projet de parking avec ses rampes trop proches des habitations allait mettre en péril les constructions ! Exact a affirmé le spécialiste !

Alors le parking s’est déplacé …

Mais même à un endroit différent, ce parking est toujours une ineptie. Creuser plusieurs étages pour entasser des voitures à l’hyper centre alors même que plusieurs centaines de places sont facilement exploitables à quelques dizaines de mètres, est-ce franchement raisonnable ?

Après Montauban et Castres, on nous bassine désormais avec l’exemple de Cahors … Cahors où le parking souterrain construit en 2009 sort péniblement la tête de l’eau en 2015 après avoir été plusieurs fois montré du doigt par la Chambre régionale des comptes…

En novembre 2009 la Dépêche du Midi écrivait « le Lot compte deux gouffres qui font régulièrement parler d’eux : le gouffre de Padirac… et le gouffre financier généré par le parking de l’Amphithéâtre »

 Cahors où la ville vient d’annoncer l’extension du nombre de places de parking payantes au détriment du parking gratuit. Car c’est prouvé, partout où les parkings souterrain ne se remplissent pas, la solution est de rendre payant le reste des places également !

Au moment même où vous annoncez l’arrivée d’un centre commercial sur les terrains de Porte des Pyrénées avec un grand parking gratuit, vous allez rendre le stationnement payant au centre-ville !

Vous vous apprêtez à faire vivre au commerce muretain la pire épreuve de toute son existence avec plusieurs mois de travaux dont tout le monde sait qu’ils auront des conséquences désastreuses…

Nous pouvons d’ors et déjà nous préparer à entendre le refrain qui borde l’avenue des Pyrénées depuis quelques semaines « Oh moi, avec tous ces travaux, je n’y passe même plus ! »

Votre projet va tuer la majorité des boutiques. Supporteriez-vous sans broncher, Mesdames et Messieurs les élus que votre salaire soit amputé de 30 ou 50%, voire plus peut être, et ce pendant plusieurs mois ?

Les commerçants ne sont pas les nantis que vous pensez. La plupart d’entre eux ne pourront pas supporter leurs charges fixes pendant la période des travaux. Et ils disparaitront.

Et même s’ils « ne votent pas pour vous » comme nous vous l’avons déjà entendu dire, ils font partie de l’âme de la ville.

Alors comment accepter que l’architecte en charge du projet parle d’une je cite « mutation naturelle » des commerces existants en bars et restaurants ! Accepteriez-vous de vous voir imposer votre avenir ? Nous ne le pensons pas…

Nous ne sommes pas opposés à un aménagement des allées Niel car notre centre-ville, totalement laissé à l’abandon au mandat précédent, a bien besoin que l’on s’intéresse à lui. Mais même si vous choisissez de rester sourd à nos positions au lieu de rechercher le consensus pour le bien public nous continuerons à exprimer notre point de vue :

–         Un parking souterrain n’a pas sa place à Muret. Aucune ville similaire (proche d’une grande ville et de multiples centres commerciaux) ne développe d’ailleurs ce concept de stationnement

–         Le double-sens de circulation d’un côté unique va immanquablement générer des problèmes de circulation et une traversée dangereuse de la route

–         La Place de la République pourrait très bien répondre à votre souhait d’avoir un espace événementiel au centre-ville. Il n’y a nullement besoin d’un second endroit.

–         Faire disparaître une partie de l’espace boisé au moment où toutes les villes cherchent à se végétaliser est un non-sens environnemental

Et contrairement aux images de synthèses que vous affichez pour vanter votre projet, aucun débit de boisson n’est présent sur les 90% de l’espace vers le sud. Alors que ceux qui iront s’asseoir sur un banc à quelques mètres d’une double rangée de voitures avec leur thermos de café pour passer leur après-midi entre amis sur les futures allées Niel lèvent la main.

Vous dénoncez ce que sont les allées Niel aujourd’hui mais personne n’est dupe !

Si le terre-plein central, il n’y a pas si longtemps agrémenté de beaux arbustes est devenu une rangée de voiture c’est parce que vous l’avez fait raser !

Si la haie entourant les allées a été amputée c’est parce que vous l’avez faite raser !

Si les platanes offrent aujourd’hui un triste spectacle, nus, c’est parce que vous les avez fait raser !

Si le commerce va mal c’est que la ville n’a pas joué son rôle de dynamiseur et a laissé les conditions de stationnement se dégrader.

Si l’habitat se paupérise comme vous le dénoncez c’est parce que vous organisez le peuplement du centre-ville pour obtenir les subventions de la politique de la ville !

Personne n’est dupe ! C’est vous qui, pour ensuite vous faire passer pour le sauveur de Muret, avez organisé le nouveau visage qu’offre le centre-ville.

Mesdames et messieurs les élus, il est encore temps de réfléchir. Il semble qu’un certain nombre d’entre vous, y compris dans la majorité municipale n’approuve pas ce projet.

Nous demandons donc officiellement l’organisation d’un vote à bulletin secret.

 Oui, Mesdames et messieurs les élus, il est encore temps de réfléchir : rien n’est irréversible tant que les pelles mécaniques n’auront pas attaqué leur travail mortifère.

Après, il sera trop tard ….

Source : http://muretaucoeur.centerblog.net/

Le muretain – sud toulousain reste à l’écoute de vos positions :

contact@lemuretain-sudtoulousain.fr

Be the first to comment on "Muret – Parking des Allées Niel. Le 1er adjoint ne vote pas le projet du Maire"

Leave a comment

Your email address will not be published.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.